Compression pendant le sport : mieux comprendre ses bienfaits

11/02/2021

La pratique d’une activité physique est particulièrement recommandée aux personnes atteintes de lymphœdème. Les vêtements de compression portés pendant et après le sport permettent de réduire les douleurs et les œdèmes.  

Porter des vêtements de compression pendant que l’on pratique une activité sportive ? A priori, l’idée peut sembler contre-intuitive. En effet, de nombreux sportifs optent au contraire pour des vêtements amples, type joggings ou débardeurs lâches, lorsqu’ils s’adonnent à une activité physique.  

Et pourtant, en cas de lymphœdème, le port de vêtements de compression au cours de séances sportives est associé à plusieurs bienfaits démontrés par la science. « Les mesures hygiéno-diététiques sont capitales. Elles sont toujours associées à la compression médicale », écrit ainsi la HAS dans ses recommandations(1). Comprendre les bienfaits de la compression pendant le sport, c’est adopter les bons réflexes !  

Un meilleur retour veineux  

Pratiquer un sport est d’une grande importance lorsque l’on est atteint de lymphœdème. Mais la pathologie peut être à l’origine d’un inconfort, voire de douleurs, pendant l’activité physique. En effet, au cours d’une séance de sport, les flux sanguins sont modifiés : la circulation sanguine s’intensifie et cela peut s’avérer douloureux quand on souffre de lymphœdème. 

Les vêtements de compression ont précisément vocation à limiter ces douleurs. Portés pendant l’effort, mais aussi lors de la phase de récupération, ils permettent de limiter la survenue de douleurs et d’œdèmes(2). C’est là tout leur intérêt : grâce à la pression exercée sur les membres, les bandages compressifs stimulent le retour veineux et sont à l’origine d’une meilleure circulation donc d’une meilleure oxygénation du sang. C’est pourquoi ils sont hautement recommandés aux personnes atteintes de lymphœdème pendant les séances de sport(3).  

Moins de douleurs post-exercice  

Plusieurs études démontrent que le port de vêtements compressifs après la pratique d’un sport permet une meilleure récupération de la fonction musculaire ainsi qu’une réduction des douleurs post-exercice(4). Ces bénéfices sont visibles lorsque la compression s’effectue dès l’arrêt de l’activité physique et pendant une durée de 12 à 24 heures(5).  

À cela, plusieurs raisons : une meilleure oxygénation du sang et des muscles, mais aussi une augmentation du flux lymphatique(6). Ces bienfaits ont été observés chez des personnes exemptes de pathologie mais ils sont d’autant plus intéressants pour celles qui souffrent de troubles lymphatiques tels que le lymphœdème.  

À noter : après l’effort, il est préférable de retirer la compression et de la changer pour un nouveau vêtement propre, après avoir pris une douche, afin d’éviter tout risque d’infection. Avant d’enfiler le nouveau tissu compressif, on peut appliquer une huile massante ou drainante.  

Pour toute autre question, demandez conseil à votre médecin. 

Sources documentaires 

 

  1. La compression médicale dans le traitement du lymphœdème, Haute Autorité de Santé, Décembre 2010 

  1. Couzan S. et al. Le sportif, un insuffisant veineux potentiel ? Nouvelle approche diagnostique et prise en charge. Cardiologie et sport, janvier 2006 ; n°8, pages 7-20

  1. Orphanet : le lymphœdème primaire, novembre 2007 

  1. MacRae BA, Cotter JD, Laing RM, Compression garments and exercise: garment considerations, physiology and performance, Sports Med. 2011 Oct 1;41(10):815-43 

  1. Bieuzen F, Brisswalter J, Easthope C, Vercruyssen F, Bernard T, Hausswirth C, Effect of wearing compression stockings on recovery after mild exercise-induced muscle damage, Int J Sports Physiol Perform. 2014 Mar;9(2):256-64 

  1. Kraemer WJ, Bush JA, Wickham RB et al., Continuous Compression as an Effective Therapeutic Intervention in Treating Eccentric-Exercise-Induced Muscle Soreness, J Sport Rehabil 2001 ; 10 : 11-23