La cheville

27/03/2018

L’entorse de la cheville est un accident fréquent : 6000 cas par jour en France ! Si elle représente le traumatisme qui touche le plus souvent cette articulation, la cheville peut être atteinte de fractures et d’inflammations, notamment au niveau du tendon d’Achille. Plus rarement, elle peut être le siège d’une arthrose.

La cheville est l’articulation entre la jambe et le pied. Elle est constituée d’un ensemble osseux comprenant les extrémités du tibia, du péroné et de l’astragale, entouré d’une capsule fibreuse, de ligaments (internes, externes) et de tendons (extenseurs, fléchisseurs) qui assurent sa mobilité et sa stabilité.

Un traumatisme fréquent : l’entorse de la cheville

L’entorse de la cheville provient d’un étirement ou d’un déchirement des ligaments de l’articulation, principalement des ligaments latéraux externes. Elle se produit dans 50% des cas au cours d’une activité sportive1. La personne ressent un « craquement » associé à une douleur vive et un gonflement apparaît rapidement au niveau de la malléole. L’entorse de la cheville peut être classée de bénigne, avec étirement d’un ligament, à grave, si les ligaments sont rompus et/ou qu’une fracture est surajoutée. Le traitement comprend du repos avec l'élévation du membre atteint, l’application de glace, la pose d’un bandage compressif, des antidouleurs et l’utilisation de cannes pour se déplacer. La cheville doit être immobilisée avec des attelles ou des bottes de marche durant 1 à 3 semaines. Pour la rééducation et la reprise d’activité, la kinésithérapie et le port d’une chevillière sont préconisés. En cas de fracture, une chirurgie, la pose d’un plâtre ou des bottes de marche peuvent être nécessaires.

Tendinite et rupture du talon d’Achille

La tendinite du talon d’Achille est une inflammation du tendon situé entre le muscle du mollet et le talon, favorisée par des mouvements répétitifs ou une sollicitation excessive. Les hommes sportifs de 40 à 75 ans sont touchés dans 70% des cas. La douleur se manifeste au niveau du talon au début de l’entrainement ou après l’activité. Le traitement comprend le repos, l’application de froid, mais aussi le port de talonnettes ou d’une chevillière pour soulager la charge sur le tendon. La rupture du tendon d’Achille survient lorsque la contrainte devient trop forte. Elle s’accompagne de la perception d’un claquement, d’une vive douleur et d’une impossibilité de poser le pied à terre. Une chirurgie et le port d’une botte de marche sont souvent nécessaires pour réparer le tendon et l’immobiliser le temps qu’il cicatrise.

L’arthrose de la cheville

L’usure du cartilage de la cheville est favorisée par des traumatismes anciens ou une déformation du pied. L’arthrose se manifeste par des douleurs à la mobilisation de la cheville et des raideurs. Le traitement repose sur la correction d’un excès de poids s’il existe, les médicaments anti-inflammatoires et antidouleur, la kinésithérapie et le port d’orthèses plantaires.

1 SFMU, 2004 / Waterman, 2010 / Yeung, 1994 / Tik Pui Fong, 2007