Les dorsales

27/03/2018

Partie la plus longue de la colonne vertébrale, le rachis dorsal est principalement chargé de protéger la moelle épinière. Plutôt solide grâce au soutien des côtes, il peut toutefois être le siège de gênantes douleurs. Le travail sur ordinateur est souvent en cause !

Le rachis dorsal ou thoracique comprend 12 vertèbres partant de la dernière cervicale à la première lombaire et présente une courbure naturelle appelée cyphose. Il a un rôle de soutien du corps et de protection de la moelle épinière. C’est sur le rachis dorsal que viennent s’articuler les côtes.

Les douleurs mécaniques ressenties au niveau du rachis thoracique sont appelées « fonctionnelles ». Elles siègent notamment entre les omoplates. Elles sont principalement d’origine musculaire, et comprennent sans doute une part de stress, mais leur mécanisme précis reste mal connu. Elles peuvent être favorisées par des déviations du rachis préexistantes.

Des douleurs fréquemment associées à des contraintes répétées

On les observe surtout chez des femmes (17%) qui exercent des activités professionnelles exigeant des positions contraignantes pour le haut du dos : informatique, secrétariat, couture, coiffure. Dans ce contexte, elles sont souvent associées à des cervicalgies. Les dorsalgies sont également rencontrées chez les travailleurs de force portant des charges lourdes. Si elles n’occasionnent que rarement une invalidité importante dans la vie quotidienne, elles sont gênantes et aggravées par les activités sollicitant les dorsales.

Les traitements pour ne plus en avoir « plein le dos »

La prise en charge des dorsalgies fonctionnelles comprend notamment :

  • des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires lors des poussées douloureuses ;
  • une rééducation avec correction de la posture et le renforcement des muscles situés autour des vertèbres ;
  • une modification de l’ergonomie au travail;
  • le port d’une ceinture de soutien dorsal ;
  • un soutien psychologique.

Un cas particulier : l’hernie discale dorsale

Très rare, elle provient de la saillie d’un disque de l’une des vertèbres thoraciques en dehors de son logement et de son appui sur la moelle épinière. Elle se manifeste par une douleur plus ou moins vive parfois « en demie-ceinture », par des fourmillements ainsi que des pertes de force et de sensibilité dans le bas du corps. Elle est traitée par la mise au repos de courte durée, les anti-inflammatoires et parfois, la chirurgie.

Sources :
Rozenberg S, Marty M et coll. : Le rachis dorsal, ce méconnu, éd. Sauramps Médical, 2012
Collège Français des Enseignants en Rhumatologie : Item 2015 : Rachialgies. 2010-2011