Le genou

27/03/2018

Le genou est un système constitué d’os, de ligaments, de tendons et de cartilage qui permet d’assurer à la fois la position statique et la marche. Sa mobilité repose sur une combinaison de roulement et de glissement. Les pathologies du genou sont principalement traumatiques (entorse ou rupture du ligament croisé) ou dégénératives (arthrose).

Le genou est une grosse articulation importante pour le soutien et la mobilité du corps. Il comprend trois os, la patella, le fémur et le tibia, deux articulations (fémoro-patellaire, fémoro-tibiale), des ligaments et des tendons (de la patelle et du quadriceps).

Les pathologies traumatiques

L’entorse, avec étirement ou déchirement des ligaments, est le plus fréquent (43%) des traumatismes du genou. Le traitement comprend du repos, l’application de glace, la pose d’un bandage, l’élévation du membre atteint, des antidouleurs et l’utilisation de cannes pour se déplacer. Selon la gravité de l’entorse, une chirurgie peut être nécessaire. L’immobilisation avec une orthèse souple ou rigide s’étend de 1 à 3 semaines. Une rééducation peut accélérer la récupération.

La luxation est une entorse où les surfaces articulaires vont se déplacer, entraînant la déchirure des ligaments. La luxation doit être réduite (l’articulation doit être remise en place) puis immobilisée. La fracture de la patelle est une cassure osseuse qui nécessite une immobilisation et parfois une chirurgie.

Les inflammations

Elles concernent principalement les sportifs. La tendinite patellaire touche les joueurs de hand, de volley, de basket. Elle se manifeste par une douleur en dessous de la rotule au cours d’un effort. Le syndrome fémoro-patellaire ou syndrome rotulien touche plutôt les coureurs. La douleur se manifeste à l’avant du genou derrière la patella, en position assise prolongée ou en descente. Le traitement de ces inflammations consiste en la mise au repos, et les médicaments anti-inflammatoires et antidouleur. La reprise d’activité doit être effectuée à l’aide d’une orthèse. Dans le syndrome rotulien, un renforcement du quadriceps peut être nécessaire.

La gonarthrose, ou arthrose du genou

La gonarthrose correspond à usure prématurée du cartilage de l’articulation du genou, souvent associée à une inflammation locale et des excroissances osseuses (ostéophytes). C’est l’arthrose la plus fréquente des membres inférieurs, notamment chez les personnes en surpoids et sédentaires, mais aussi chez les sportifs. Elle provoque des douleurs au mouvement et des raideurs gênant les activités. Mesures hygiéno-diététiques, médicaments antidouleur, utilisation d’orthèse ou de canne et kinésithérapie font partie des solutions pour soulager la douleur et restaurer la mobilité de l’articulation.

Sources :
Site Web de la Société française de rhumatologie : l’arthrose, Société française de rhumatologie : le livre blanc de la rhumatogie française 2015 Fautrel B et al. Impact of osteoarthritis: results of a nationwide survey of 10.000 patients consulting for OA. Joint Bone Spine 72 (2005) 235-240. Zhang Y, Jordan JM. Epidemiology of Osteoarthritis. Clin Geriatr Med. 2010 ; 26:355-69.