Épaule

27/03/2018

L’épaule est une articulation relativement simple, très mobile mais naturellement instable. Les pathologies de l’épaule, qu’elles soient dues à un traumatisme ou à l’usure, peuvent affecter les articulations, les tendons ou les nerfs. Elles touchent particulièrement le sportif.

L’épaule comprend l’articulation gléno-humérale (entre l’os de l’omoplate et l’humérus) et l’articulation acromio-claviculaire (entre la clavicule et l’acromion, la « pointe » de l’épaule). Elle implique également plusieurs muscles qui convergent dans la « coiffe des rotateurs », un ensemble de tendons situé sur l’humérus.

Les pathologies traumatiques de l’épaule

Elles proviennent souvent d’un choc direct ou d’une chute dans le cadre d’une activité sportive ou d’un accident de la voie publique. L’entorse acromio-claviculaire est ainsi une distension des ligaments à la pointe de l’épaule. La luxation est une perte de contact brutale entre les surfaces articulaires de l’épaule (habituellement l’articulation gléno-humérale) qui engendre des lésions au niveau des ligaments, des tendons et de la capsule. Le jeune adulte sportif est plus fréquemment atteint, suite à une chute sur la main. La remise en place de l’épaule (réduction de la luxation) doit être rapidement effectuée. La fracture de l’épaule concerne plutôt la clavicule chez le patient jeune, plutôt l’humérus chez le patient plus âgé. Le traumatisme peut s’accompagner d’une déformation et d’un hématome au niveau de l’épaule.

Ces affections sont toutes douloureuses et empêchent le mouvement. Elles sont traitées par le repos, la prise de médicaments anti-inflammatoires et l’immobilisation de l’épaule pour plusieurs semaines (« bras en écharpe »). Dans certains cas, une chirurgie peut être nécessaire. Après l’immobilisation, une rééducation orthopédique progressive est mise en place rapidement pour éviter les raideurs.

Les pathologies inflammatoires et dégénératives

L’épaule peut souffrir d’inflammations comme la tendinite de la coiffe, lorsque les tendons frottent sur l’acromion. La douleur peut empêcher de dormir et les mouvements sont limités.

Avec le vieillissement, l’accumulation de microtraumatismes sportifs, les mouvements répétitifs, des éléments de l’épaule peuvent s’abîmer. L’arthrose de l’épaule correspond ainsi à l’usure du cartilage de la tête de l’humérus (et de l’omoplate dans certains cas). Elle provoque des douleurs, des raideurs et des craquements.

La rupture de la coiffe des rotateurs concerne l’un des tendons de la coiffe. Elle entraine de fortes douleurs et une perte de force dans le bras.

Antidouleurs, antiinflammatoires et kinésithérapie font partie des traitements proposés dans ces pathologies.